Porte Dauphine : un chantier d’envergure

Partage
TwitterFacebookEmail

Actuellement, des travaux conséquents ont lieu Porte Dauphine afin d’accueillir début 2024 le prolongement du tramway T3b et son terminus, situé boulevard Lannes. Le tramway circulera sur le boulevard de l’Amiral-Bruix puis contournera la place du Maréchal-de-Lattre de Tassigny par l’avenue Foch.

 

Deux chantiers conduits simultanément

Deux chantiers sont menés de front avec le comblement du tunnel routier Henri-Gaillard et la construction d’un ouvrage d’art au-dessus des galeries du RER C, place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. 

Depuis janvier 2022, le tunnel routier reliant le boulevard de l’Amiral-Bruix et le boulevard Lannes au sud a été comblé afin d’assurer la circulation du tramway en surface. Avec celui de la porte de Champerret, le tunnel Henri-Gaillard est l’un des plus longs ouvrage d’art du projet. L’installation du tramway nécessite leur comblement afin de s’assurer de la stabilité du sol.

Au niveau de l’avenue Foch, le tramway passera au-dessus des galeries du RER C. Ce franchissement implique la construction d’une dalle  de pontage. 

Ces deux chantiers impliquent plusieurs phasages techniques, réalisés par 4 entreprises et près de 35 ouvriers sur site.

Le comblement du tunnel Henri-Gaillard

Site boisé et classé, les alentours et la place du Maréchal-du-Lattre-de-Tassigny ont fait l’objet d’un projet paysager ambitieux pour renforcer la structure végétale en bosquets. Afin de préserver cet espace singulier, le tramway passera sous la place au droit de l’avenue Foch.

Long de 366 m, le tunnel Henri-Gaillard est aujourd’hui comblé. Neuf caissons en béton ont été construits puis remblayés à l’aide de 6000 m3 de terres recyclées. L’écart restant entre la voûte et le remblai a été finalisé par l’injection de 4000 m3 de coulis de béton à l’aide d’une centrale positionnée à l’entrée du tunnel.

Le comblement des rampes d’accès, situées boulevard Lannes et boulevard de l’Amiral-Bruix, ont été réalisées avec de la grave béton, issue des travaux de démolition du chantier.  

Le renforcement structurel au-dessus du RER C

En parallèle du comblement du tunnel des travaux sont également menés au-dessus des galeries du RER C, au niveau de l’avenue Foch. Leur objectif ?  Protéger les trois tunnels du poids du futur tramway.

Une nouvelle dalle de pontage composée de 13 modules sera installée.  Le report de charge est effectué dans les piliers maçonnés entre chaque voûtes du RER C.

Ces travaux réalisés étapes par étapes impliquent :

  • La démolition de la dalle supérieure pour mettre à nu les voûtes du RER C ;
  • Le forage à 22 m de profondeur dans les piliers des voûtes de 70 micropieux, de 25 cm de diamètre et 1,70 m de hauteur. S’ajoutent : 45 pieux de 60 cm de diamètre ont également été forés à 11 m de profondeur aux extrémités ;
  • La pose de 4 longrines reposant sur les pieux et micropieux ;
  • La couverture de 13 dalles en béton.

Actuellement, les ouvriers poursuivent la pose des longrines et des dalles du futur ouvrage d’art.

Pour garantir une circulation automobile sur l’avenue Foch deux dalles ont été posées en priorité.

Chaque dalle de couverture est composée de deux longrines, une dizaine de poutres et d’un hourdis en béton qui sert à combler et à lier le tout.

Les équipes de chantier procèdent actuellement à la création des 11 dalles restantes. En conclusion, chacun des 13 modules de l’ouvrage d’art s’appuie sur les micropieux sans apporter de charge supplémentaires sur les galeries du RER C.

Perspective pendant les travaux
Perspective pendant les travaux
Perspective après les travaux
Perspective après les travaux
Partage
TwitterFacebookEmail