Les enjeux

Le prolongement du tramway T3 est un véritable projet d’aménagement urbain et de connexion de la capitale aux villes voisines. A terme, le Pont du Garigliano dans le 15e arrondissement sera relié à la Porte Dauphine dans le 16e arrondissement.arbres

Le projet d’extension du tramway de la Porte d’Asnières à la Porte Dauphine, est porté par la Ville de Paris, la RATP et Île-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports franciliens, avec le soutien financier de l’État et de la Région Île-de-France (en savoir plus ici).

Cette nouvelle extension de 3,2 km vers l’ouest contribue au développement durable, inclusif et attractif de la métropole. Cette rocade écologique connectera entre eux les territoires de la capitale et de la petite couronne.

Desservir le territoire de l’ouest parisien

Les travaux se dérouleront de 2019 à 2023. À l’issue du chantier, le T3b de la Porte de Vincennes à la Porte Dauphine couvrira une distance d’environ 17 km, en complément des 12,8 km déjà couverts au sud par le T3a, du Pont du Garigliano à la Porte de Vincennes.

En empruntant principalement les boulevards des Maréchaux, le T3b desservira les 17e et 16e arrondissements de Paris, ainsi que les communes limitrophes de Levallois-Perret et de Neuilly-sur-Seine. Il permettra d’accéder à de nombreux établissements et équipements, notamment ceux de la Porte de Maillot, le Palais des Congrès et l’Université Paris-Dauphine. Il mettra également en correspondance le T3 avec le RER C à Porte Dauphine et à Porte Maillot, les métros 1, 2 et 3 ainsi que la Gare Routière de la Porte Champerret.

Repenser l’espace public et le paysage urbain

Une des ambitions du T3b est de proposer une nouvelle répartition des moyens de transport (tramway, voitures, piétons, vélos, etc.), tout en réaménageant l’espace public et en augmentant la présence du végétal.
Le comblement des passages souterrains permettra d’effacer les coupures urbaines. Les trottoirs seront quant à eux élargis et des pistes cyclables aménagées tout le long du tracé, pour une reconquête progressive de la ville par les piétons et les cyclistes.

Sur le tronçon, plus de 962 arbres seront plantés. Les nouvelles essences ont été sélectionnées de manière à s’associer au mieux avec les arbres existants et à les mettre en valeur. Il s’agit principalement d’essences indigènes s’adaptant bien au climat parisien. Sur l’ensemble du tracé, le bilan est positif avec de 230 arbres supplémentaires. La végétalisation de la plateforme sur la majeure partie du tracé apporteront une touche de verdure.

Le prolongement du T3b est l’occasion de repenser les réseaux concessionnaires concernés par les travaux : eau, gaz, téléphone, internet, électricité.

Développer la ville par le transport 

Perspective du tramway à la Porte Maillot
Perspective du tramway à la Porte Maillot

L’arrivée du T3b jusqu’à la Porte Dauphine accompagnera ainsi la transformation urbaine de l’ouest parisien. Ce sera particulièrement vrai dans le secteur de la Porte Maillot, au cœur d’un territoire en pleine mutation, avec la création d’une large esplanade piétonne devant la sortie principale du futur prolongement du RER E et la station de tramway, ainsi que l’extension du square Alexandre et René Parodi.

Faire le choix de la mobilité douce

Les premiers tronçons du tramway T3 répondent aux besoins de la ville d’aujourd’hui : accessibilité, valorisation urbaine et faible impact environnemental.

Une piste cyclable
 Une piste cyclable

Le prolongement du T3b jusqu’à la Porte Dauphine s’accompagne de la livraison de 9 nouvelles rames. Modernes, accessibles et plus silencieuses, elles disposeront chacune d’une capacité de 300 places, dont 75 assises.
Non polluant et non bruyant parce que 100% électrique, le T3b fera à nouveau la démonstration que le tramway constitue le mode de transport par excellence des villes durables.